Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 20:59

      Ami lecteur, bonjour!

 

      Non, vous ne rêvez pas, c'est bien moi!

 

      Eh oui, Philomène est toujours de ce monde, quoiqu'elle ait bien cru, ces derniers temps, crouler sous le poids de ses tâches diverses et variées... Point de place pour l'écriture dans son emploi du temps, à son grand regret et à celui, j'imagine, de ses chers amis les auteurs qui doivent s'ennuyer ferme au fond de leurs tombeaux!

 

      Il est temps de réveiller un peu tout ce beau monde...

 

      Pour cela, j'ai eu une idée!

 

      Que je vous resitue le contexte... J'étais dans ma voiture, un dimanche soir, mélancolique, et je m'en retournais chez moi après avoir voté, la tête pleine de pensées funestes, le coeur plein d'inquiétude quant à l'avenir du monde, le coffre plein d'accessoires de théâtre (je vous raconterai ça, un jour...), et, surtout, le cartable plein de copies non corrigées. Pour couronner le tout, mon autoradio venait de tomber en panne au milieu des embouteillages, pas moyen donc d'écouter la moindre musique en rapport avec l'état passablement dépressif dans lequel je me trouvais... Une petite marche funèbre ou une quelconque symphonie pathétique m'auraient pourtant bien plu et auraient surtout permis de masquer les klaxons bruyants des automobilistes exaspérés.

 

      J'ajoute en outre qu'il pleuvait.

 

      C'est là qu'est arrivée l'IDEE, au moment où je songeais avec envie et bonheur anticipé au bon lit douillet qui m'attendait, et surtout au cher roman posé sur ma table de nuit, double rempart contre l'hostilité du monde. Le malheureux ouvrage semblait, dans la vision que j'en eus, me regarder avec ses yeux humides et me tendre ses pages cornées en m'implorant d'une voix chevrotante: "Lis-moi! Lis-moi!"

 

      Je commençais à me sentir coupable...

 

      A ce moment précis, le ciel s'entrouvrit, un rayon de lumière vint se poser sur mon pare-brise (j'en rabattis d'ailleurs aussitôt la visière devant mes yeux car j'avais oublié mes lunettes de soleil), et une voix tonitruante venue d'en haut m'interpella, proclamant : "PHILOMENE, QU'AS-TU FAIT DE TON BLOG????"

 

      La honte me submergea, et je pris conscience que j'étais une misérable ; que j'avais manqué à tous mes devoirs ; que j'avais négligé ce blog innocent qui m'attendait patiemment en murmurant d'un ton implorant : "Remplis-moi, remplis-moi!" ; qu'il fallait donc que je me rachète!

 

      Je pris donc la ferme résolution de m'y remettre énergiquement, et, pour rendre hommage à tous ces malheureux romans abandonnés sur ma table de nuit, ou rangés sitôt lus, de créer une nouvelle rubrique dans mon blog dédiée à ces héros méconnus, et intitulée "coups de coeur littéraires".

 

      A vrai dire, la honte n'a duré qu'un bref instant, vite remplacée par un enthousiasme bien légitime à envisager de me transformer en critique littéraire... On aura vraiment tout vu!

 

       A très bientôt, ami lecteur!

 

                                            Philomène.

 

PS: Un petit indice! Mon premier coup de coeur sera anglais, victorien et passionnant!

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
J'aime, tellement rafraichissant de lire votre prose :-)
Répondre
P


Merci!